15 janvier 2012

Poème aimé

  Je me redis les poèmes que tu me murmurais , lors de nos rêveries , de mes inquiétudes..celui ci je m'y accrocheLa nuit n'est jamais complète. Il y a toujours puisque je le dis, Puisque je l'affirme, Au bout du chagrin, une fenêtre ouverte, une fenêtre éclairée. Il y a toujours un rêve qui veille, Un désir à combler, Une faim à satisfaire, un cœur généreux, une main tendue, une main ouverte, des yeux attentifs, une vie : la vie à se partager. Paul Éluard.illustration AMORENO
Posté par Nanalalouette à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,